Articles sur l'histoire de Scientrier

Index de l'article

Les métiers d'antant, les petits métiers

Il est des métiers qui ont disparu de notre environnement mais qui étaient bien vivaces à l’époque, c’était le cas entre autres :

Le Magnin

La spécialité du “Magnin” sans que nous sachions pourquoi on l’appelait ainsi, était la réparation des objets en cuivre ou en fer blanc, seaux, bouilles à lait, ustensiles de cuisine, rétamage des fourchettes et cuillers.

Il s’installait dans un coin du village sous un avant toit ou sous un arbre s’il faisait beau temps. Il allumait son feu au charbon de bois qu’il attisait à l’aide d’un soufflet et ainsi chauffait au rouge son appareil à souder. Auparavant il avait fait le tour du village en criant “magnin, magnin, voilà le magnin”.
Dans chaque maison, il y avait toujours quelqu’un qui attendait son passage, chacun lui remettait quelque chose à réparer. On le revoyait plusieurs fois par an. C’était une curiosité que les enfants appréciaient et ils rôdaient souvent autour.

Le Pattier ou le Chiffonnier

Périodiquement on voyait le Pattier comme le Magnin, il prospectait le village en criant “voilà le pattier, peaux de lapins, peaux etc”. Il était acheteur d’un tas de qui ne vient pas à l’esprit d’imaginer aujourd’hui, peaux de lapins bien sûr, mai aussi poils de queue de vaches ou de chevaux, chiffons usagés, plumes de volailles, vieilles ferrailles ...
Tout cela il le payait peu (10 ct la peau de lapin si elle était belle) mais il le payait alors qu’aujourd’hui, il faut souvent payer pour s’en débarrasser. Aujourd’hui les pattiers des temps modernes sont les compagnons d’Emaüs qui récupèrent vieux meubles, vêtements encore en bon état etc., pour en faire profiter les plus déshérités.

Le colporteur

Il parcourait les villages et les maisons isolées porteur d’une caisse à tiroir, portée sur son dos, à la manière d’un sac à bretelles. Il vendait surtout des objets de mercerie. Il avait également un ballot de laine à tricoter. Le soir venu, il mangeait là où il se trouvait et dormait souvent sous un abri, une
étable ou à la grange.

Photographies

           

Connexion